Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mirella Lysdesaron
  • Mirella Lysdesaron
  • : L'Eternel est mon Père ! Aimer est le plus joli verbe, il ne faut pas l'abimer
  • Contact

  • Mirella
  • D'origine italienne,  maman de plusieurs trésors,  amoureuse de Yeshoua notre Seigneur.
 J'aime écrire des poésies,  peindre,  faire du sport. 
 J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes
  • D'origine italienne, maman de plusieurs trésors, amoureuse de Yeshoua notre Seigneur. J'aime écrire des poésies, peindre, faire du sport. J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes

ORPHELINAT LYSDESARON





L'Eternel rend justice aux orphelins
Ne les oublions 
pas !







                                                                                                                                         

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module

Recherche

En vrac

 

 


 

 

 Il y a     personne(s) sur ce blog


 

 

 

  COMPTEUR DE VISITES

 

   

  

 


 


Tu peux déposer dans ce livre ton message d'or

 


 

 

 


 


 

 Discussion en direct avec  Lys de Saron par ce mini-tchatch

 



 

Archives

Shalom !


Cantique de David. L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours




24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 00:00

098.jpg

 

 

Ainsi dit l'Éternel : … Une femme oubliera-t-elle son nourrisson,

 

pour ne pas avoir compassion du fruit de son ventre ?

 

Même celles-là oublieront ; ... mais moi, je ne t'oublierai pas.

Ésaïe 49. 8, 15

 

Comme quelqu'un que sa mère console, ainsi moi, je vous consolerai.

Ésaïe 66. 13

 

C'est la faute de…

Au temps du roi Achaz, le peuple d'Israël avait abandonné Dieu

et ses commandements.

Dieu permet alors une famine, annoncée par Élisée, son prophète.

Dans la ville de Samarie, on rapporte au roi Achaz (un roi injuste et meurtrier)

les conditions atroces dans lesquelles meurent certains enfants.

Aussitôt ce roi meurtrier déchire ses vêtements en signe de consternation.

La conclusion s'impose : c'est la faute d'Élisée,

le représentant de Dieu (2 Rois 6. 24-33).

Aujourd'hui, quand on évoque la souffrance des enfants, qui accuse-t-on

immédiatement ? Dieu !

Les hommes les plus endurcis s'émeuvent à la pensée que des enfants

souffrent injustement. Et même si, par ailleurs, ils ne se soucient pas de Dieu,

la conclusion est, pour eux, évidente : c'est la faute de Dieu !

Aussi on accuse Dieu, on se révolte contre lui, on le juge : s'il voit nos

souffrances, et qu'il se tait, c'est qu'il est indifférent, ou insensible et dur.

À quoi bon se tourner vers lui ? Alors on le bannit de ses pensées,

on nie jusqu'à son existence.

Dieu permet la souffrance, c'est vrai. Elle reste un mystère.

Mais son silence n'est pas indifférence.

Celui qui a mis l'amour maternel dans le cœur d'une femme, serait-il dur

et insensible lui-même ?

Et nous, ses créatures, serions-nous meilleurs et plus tendres que

Celui qui nous a faits ?

Non, Dieu n'est pas indifférent à nos souffrances.

Ne nous a-t-il pas montré la réalité de son amour pour nous,

 lorsque son Fils a été crucifié pour sauver celui qui croit en lui ? (Romains 5. 8)

 

Baisers d’affection.

Florent. 

voir l'image en taille réelle

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article

Commentaires

Options


 

L'Eternel est mon Berger: je ne manquerai de rien.

Il me fait reposer dans de verts pâturages,

Il me dirige près des eaux paisibles.

Il retaure mon âme


PSAUMES 23:1-3



 


 

 


 


Toi qui es dans la détresse

Ton coeur est brisé
Ecris-moi
Je te répondrai avec l'aide de D.ieu 



 


 


 

 

 

 

 

 

associations et organisations

 


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -