Présentation

  • : Mirella Lysdesaron
  • Mirella Lysdesaron
  • : L'Eternel est mon Père ! Aimer est le plus joli verbe, il ne faut pas l'abimer
  • Contact

  • Lys de Saron
  • D'origine italienne,  maman de plusieurs trésors,  amoureuse de Yeshoua notre Seigneur.
 J'aime écrire des poésies,  peindre,  faire du sport. 
 J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes
  • D'origine italienne, maman de plusieurs trésors, amoureuse de Yeshoua notre Seigneur. J'aime écrire des poésies, peindre, faire du sport. J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes

ORPHELINAT LYSDESARON





L'Eternel rend justice aux orphelins
Ne les oublions 
pas !







                                                                                                                                         

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module

Recherche

En vrac

 

 


 

 

 Il y a     personne(s) sur ce blog


 

 

 

  COMPTEUR DE VISITES

 

   

  

 


 


Tu peux déposer dans ce livre ton message d'or

 


 

 

 


 


 

 Discussion en direct avec  Lys de Saron par ce mini-tchatch

 



 

Archives

Shalom !


Cantique de David. L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours




17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 11:37

aa-5688-016-jpg.jpg

 

 

 Joyeux bonjour

 

 

"Voici les jours viennent, où L'Eternel accomplira ce qu'Il a promis pour toi."

 

Cette parole retentit dans mon coeur ce matin !

 

Elle viendra toucher ton âme si tu es attentif, parce que

 

les promesses que Ton Créateur t'a faites vont se réaliser.

 

C'est toi qui empêche le bras de D.ieu d'agir, parce que

 

le doute subsite en toi, alors je t'en prie, déchire tes habits

 

d'incrédulité et revêt le manteau de la foi.

 

Je soupire après Le Seigneur en disant :

 

"QUE SERAI-JE SANS TOI ?"

 

La vie ne ressemblerai à rien sans Lui, c'est impossible

 

de vivre sans D.ieu !

 

Trop de personnes ne croient pas à Son existence,

 

et pourtant Le Seigneur donne à chacun une occasion de se tourner

 

vers Lui, et cela pour notre bien, parce qu'Il nous aime et qu'Il veut

 

le meilleur pour chacun de nous.

 

L'Eternel est le Bon Berger, Il ira Lui-même à la rencontre

 

de Ses brebis, elles s'attacheront à Lui, et Il les fera paître

 

sur des bons pâturages, loin des loups ravisseurs !

 

Puissions-nous proclamer :

 

"JE RECONNAIS QUE SANS TOI JE NE PEUX VIVRE !"

 

 

©Lysdesaron

 

IMAG0032

ORPHELINAT LYSDESARON DU CAMEROUN

http://fondationlysdesaron.over-blog.net/

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:54

 

rosa_senza_colore.jpg

 

 

 Bonjour

 

 

Cette parole me touche ce matin, et pourtant je la connaîs presque

 

par coeur, l'ayant lu et relu maintes fois.

 

 "Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur !

 

N'entreront pas tous dans le Royaume des cieux,

 

Mais celui-là seul qui fait la volonté de Mon Père qui est

 

dans les cieux.

 

 Plusieurs me diront en ce jour-là :

 

Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par Ton Nom ?

 

N'avons-nous pas chassé des démons par Ton Nom ?

 

Et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par Ton Nom ?

 

Alors Je leur dirai ouvertement :

 

Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de Moi, vous qui

 

commettez l'iniquité."

 

Matthieu 7 : 21 à 23

 

Le Seigneur nous a laissé Sa Parole, elle nous parle en tout temps.

 

Que ce soit en hiver, en été, au printemps, à l'automne,

 

ELLE NE CHANGE PAS !

 

C'est vrai qu'il est si aisé, de dire "Seigneur, Seigneur !"

 

mais plus difficile d'accomplir Sa volonté.

 

Quels fruits portons-nous ?

 

Des fruits succulents, que l'on a envie de croquer tellements ils sont

 

beaux ou bien des fruits pourris qui ne sont bons qu'à jeter.

 

Sommes nous des arbres plantés près des courants d'eau dont

 

le feuillage verdit ?

 

Plusieurs viendront mais tous ne seront pas reçus dans le Royaume

 

des cieux, c'est écrit, c'est une révélation à ne pas négliger.

 

Revêtons le manteau d'humilité et de crainte de L'Eternel.

 

Asseyons-nous quelques minutes et méditons sur nos vies.

 

Approchons-nous d'un coeur pur et sincère du Seigneur,

 

et demandons-Lui si nous sommes dignes de l'appeler Seigneur !

 

Il nous aime et nous attire à Lui pour que nous vivions Son amour,

 

Sa plénitude, toujours par souci pour nous, pour notre bien, notre

 

bonheur !

 

LE SEIGNEUR EST AMOUR !

 

Si nous comprenons ces paroles, nous bâtissons notre maison sur le

 

roc qu'est Jésus-Christ notre Seigneur !

 

IL NOUS AIME !

 

 

©Lysdesaron

 

 

Cuore_e_Anima.jpg

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 00:18

voir l'image en taille réelle

 

 

Il y a un chant qui dit :

 

"Mes plus fortes tempêtes ne pourront m'empêcher d'avancer."

 

 

Mon ami(e), quoique tu puisses traverser, suis l'étoile du Berger !

 

Il agira en ta faveur.

 

Il étend Ses mains sur toi,

 

Ton cri est parvenu jusqu'à Lui.

 

Avance, les yeux fixés sur ton Créateur !

 

 

Proclamons ensemble :

 

MES PLUS FORTES TEMPETES NE M'EMPECHERONT PAS DE

TE SUIVRE ET DE T'AIMER.

 

L'Eternel se souvient de toi mon frère, ma soeur,

 

Il fortifie ton âme aujourd'hui,

 

Et te relève !

 

Célèbre Le de tout ton coeur,

 

Et chante Ses louanges,

 

Ouvre ton coeur à l'amour que D.ieu veut te donner !

 

Il veut que tu sois libre en Lui.

 

Dans ta détresse, offre à D.ieu un sacrifice d'actions de grâce,

 

Déclare Ses merveilles !

 

Décharge toi sur Lui de tous tes soucis,

 

Occupe toi seulement de l'adorer et le louer,

 

IMAG0594.JPG 

Tu verras Sa gloire descendre dans ta vie.

 

 

©Lysdesaron

 

 

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 09:07




Ma poésie  ...


Hachem Adonaï est amour,

Il t’appelle à vivre une intimité profonde avec Lui jour après jour.

Veux tu entendre les battements du cœur de l’Eternel ?

Et connaître l’immensité de Son amour,

Qui demeure à toujours.

C’est cet amour qui guérit les plaies,

Qui te donne la force quand t’a plus envie de continuer.

C’est cet amour

Qui te fera entrer dans le Royaume.

Entre dans les parvis de Son cœur,

Fraye toi un chemin avec ardeur !

Car Il veut faire une chose nouvelle,

Restaurer le temple de ton être,

Qui a vécu trop d’illusions et de défaites.

Saisis la profondeur de cette parole

Qu’il t’adresse au travers de ce poème.

Entre dans Son sanctuaire,

Dis lui que tu l’aimes

Avec un cœur disposé, vrai,

Sans fausse note, ni regret.

N’est ce pas une chose normale,

Que le Dieu d’Israël te réclame,

L’aimer comme Lui t’a aimé le premier.

Il ne te forcera jamais,

C’est juste parce qu’Il t’aime,

Et désire le meilleur pour toi.

Approche toi, ne crains pas,  sœur d’Israel !

Il déversera sur toi ce don merveilleux qu’est l’amour.

Quand cet amour t’envahit,

La détresse s’enfuit.

La crainte est bannie.

Les couleurs reviennent dans ta vie.

Et plus rien n’a d’importance,

Que d’aimer ce D.ieu si grand.

Il te sera facile d’écouter Ses conseils,

De tendre la main à l’autre,

D’essuyer les larmes d’un enfant,

De pardonner, d’aimer en toute circonstance.

Il te sera facile de bénir ceux qui t’ont blessé,

Trahi, rejeté, calomnié.

Aime le non par crainte de savoir

Que sera ta vie après la mort.

Aime le non pour ce qu’Il fait,

Mais pour ce qu’Il est.

Aime le et Sa lumière brillera sur ta face,

Tu n’auras plus besoin de dire un mot,

Car l’autre verra en toi,

Le grand Yeshoua Hamachiah.

Il te faut chercher Son cœur,

Et t’attacher à Lui de toute ton âme.

Pense à celui ou celle que tu aimes,

Les heures te semblent interminables quand tu es loin d’elle ou de lui,

Avec L’Eternel c’est pareil.

Hachem Adonaï est amour,

L’enfer n’existe pas.

Je ne peux imaginer un Dieu si bon,

Le Père des nations,

Laisser brûler Ses enfants que Lui-même a formé,

Tandis que d’autres vivent une fête éternelle.

Lui seul est juge et châtie à sa manière.

Laisse lui encore te révéler ce secret.

Hachem Adonaï est amour,

Femme tu es une rose dans la main de YESHOUA

Et le parfum que tu émanes réjouit ton époux.

Homme, tu es un olivier verdoyant,

Et l’huile de ce fruit apaise le cœur de ton épouse.

L’amour est plus fort que la mort,

Rien n’est plus beau que d’aimer l’Eternel,

D’un cœur pur, sincère,

C’est la plus belle offrande à laquelle Il t’appelle.

Lui-même a dit :
Ecoute Israël, L'Eternel est notre D.ieu, L'Eternel est un.
Tu aimeras L'Eternel ton D.ieu, de tout ton coeur, de toute ton âme

et de tout ton pouvoir.
 Ces devoirs que Je t'impose aujourd'hui seront gravés dans ton coeur.

©Lysdesaron

 

Réjouissez-vous avec Jérusalem,

Faites d'elle le sujet de votre allégresse,

Vous tous qui l'aimez ...

Esaïe 66 / 1O 

 Basilea Schnlink, allemande chrétienne a écrit ces lignes qui ont retenu mon attention :

"Malheur à nous au jour où nous devrons rendre compte ! Il se pourrait alors que Jésus se reconnaisse mieux en Israël qu'en nous.
2500 ans de souffrances incommensurables l'ont rendu pauvre et misérable, à l'image de Jésus"méprisé et abandonné des hommes" (Esaïe 53.3).
Sans le vouloir, Israël est devenu l'objet du regard des cieux et de l'humanité, car il porte les traits du Serviteur de Dieu (Esaïe 53).
Israël doit continuellement rappeler aux chrétiens Jésus méprisé, dépouillé, meurtri, affligé, haï, tourmenté et persécuté jusqu'à la mort.
Même si ces stigmates marquent aussi le jugement porté sur les pécheurs,
 Dieu se sert de cette correspondance pour se signaler comme le Saint d'Israël.

En tant que Chrétiens, nous devons tenir en haute estime ce peuple dont la ressemblance avec Jésus est si grande.
Envisager les Juifs comme ce peuple opprimé et affligé, méprisé et rejeté, sur toute la surface de la terre, nous porte à nous souvenir de ces paroles de Jésus sur les pauvres et les nécessiteux :

"Je vous le dis en vérité, dans la mesure où vous avez fait cela à l'un de ces petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait" (matthieu 25 :40).

Qui correspond si exactement à la description de "l'un de ces plus petits de mes frères" sinon Son peuple, Israël ?
 Qui a souffert tant de mépris de la part de toutes les nations au cours de siècles ?
Qui a été tellement rejeté ? De qui les hommes se sont-ils détournés ?Qui a été persécuté et tourmenté avec haine d'une telle violence ? Qui a été blessé et torturé à mort aussi souvent que Son peuple ? Voici les frères de notre Seigneur Jésus.

Il est fort possible que Jésus se sente souvent plus proche de Son peuple Israël que ces fiers chrétiens qui croient en Lui, mais refusent de reconnaître leur culpabilité envers les Juifs, et leur insensibilité à l'égard de leur frère, dans un si cruel besoin."

 

 


Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans QUE JE T'AIME ISRAËL
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 12:54

mano.jpg

 

Joyeux bonjour

 

 

Le Seigneur te parle aujourd'hui, comme Il a parlé à Son serviteur

 

Esaïe :

 

"Moi, L'Eternel, Je t'ai appelé pour le salut,

 

Et Je te prendrai par la main ..."

 

(Esaïe 42)

 

Considère mon ami(e) que Le Seigneur te prend par la main,

 

réalise ce privilège immense, et essuie tes larmes.

 

Tu as déjà trop pleuré, et chaque larme versée a été

 

recueillie par Ton Sauveur.

 

Chaque larme était telle une prière montée jusqu'à Son Trône

 

blanc !

 

Il changera ton deuil en allégresse, et fera jaillir des fleuves

 

sur les collines, là où est ton coeur.

 

Sois rassuré(e) parce que Sa bonne main de Père est dans la

 

tienne et Il te conduit dans les vertes prairies.

 

Celui qui t'a donné la respiration, le souffle de vie, t'aime comme

 

personne ne peut t'aimer !

 

 

©Lysdesaron

 

 IMAG0032

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans ENCOURAGEMENT PERSONNEL
commenter cet article
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 21:30

voir l'image en taille réelle

 

 

 

HUMILIEZ VOUS DEVANT LE SEIGNEUR,

ET IL VOUS ELEVERA.

 

Jacques 4 - 10

 

 

L'humilité précède la gloire.

 

On reconnaît le vrai serviteur par son humilité.

 

C'est lui qui se met à genoux devant Le Seigneur,

 

et qui prie jusqu'à la victoire.

 

Il est discret, et ne recherche pas les premières places.

 

Il ne met point de fardeaux pesants sur les épaules de ses brebis.

 

Il sait dompter sa langue.

 

 Ce serviteur humble soumet à D.ieu tous ses projets,

 

et a confiance en Lui.

 

Il a la crainte de L'Eternel dans son coeur !

 

 

Il n'éteint point le lumignon qui brûle,

 

et ne brise point le roseau fragile.

 

Il ressemble au Bon Berger

 

Qui va chercher la brebis égarée.

 

 

©Lysdesaron

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

voir l'image en taille réelle

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 12:57

 

1344eb18bfba6774a24d9b50c5962f51.jpg 

 

 

Heureux bonjour

 

 

"On les appelle de l'argent méprisable,

 

Car L'Eternel les a rejetés."

 

Jérémie 6 : 30

 

C'est ainsi que sont décrits les calomniateurs dans le livre de Jérémie.

 

Ils portent l'arc et le javelot ;

 

Ils sont cruels, sans miséricorde ;

 

Leur voix mugit comme la mer ;

 

Ils sont montés sur des chevaux,

 

Prêts à combattre comme un seul homme !

 

"Ce matin, fille de Sion, sèche tes larmes,

 

Car ils usent de tromperie, avides de gain, et ils n'ont point de paix.

 

Ils sont de l'argent méprisable, la confusion et la honte

 

sont leurs lots !

 

Continue ta route, ta main dans la main du Seigneur,

 

et n'écoute pas ceux qui veulent te faire tomber,

 

car ils tomberont dans leur propre gouffre.

 

Ils seront renversés quand L'Eternel les châtiera.

 

Place toi sur le chemin, mon amie, ma soeur, et regarde !

 

Sois attentive au son de la trompette !

 

L'Eternel est ta délivrance et ton salut, ton sauveur, ton justicier.

 

Espère en Lui, Il t'aime et se réjouit en toi."

 

 

©Lysdesaron

 

 PICT0620

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans ENCOURAGEMENT PERSONNEL
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 13:23

casagrandelg.jpg

 

 

Joyeux bonjour

 

 

Le Psalmiste David demandait à L'Eternel de le conduire sur

 

le rocher qu'il ne pouvait atteindre !

 

Quel est le rocher de notre vie que nous ne pouvons atteindre ?

 

Si nos projets sont les projets de L'Eternel, ils réussiront et nous

 

parviendrons au but, mais si se sont nos projets, ils s'envoleront en

 

fumée.

 

Cherchons la présence du Seigneur, et invoquons-Le, Il nous répondra.

 

Lui qui dit, et la chose arrive,

 

Il ordonne et elle existe !

 

Les desseins de L'Eternel subsistent à toujours, et les projets

 

de Son coeur, de génération en génération.

 

Heureux sommes-nous s'Il est notre D.ieu !

 

Joyeuses sont les nations dont L'Eternel est le D.ieu !

 

Atteignons le ROCHER DE LA CRAINTE DE L'ETERNEL,

 

car Son oeil est sur ceux qui Le craignent, sur ceux qui espèrent

 

en Sa bonté.

 

Attachons nous à L'Eternel, ainsi Il nous conduira sur

 

LE ROCHER QUE NOUS NE POUVONS ATTEINDRE.

 

Avec toute mon affection

 

 

©Lysdesaron

 

IMAG0570 

 

http://fondationlysdesaron.over-blog.net/

 

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 11:33

AAAA-ROSH-H.jpg

En 2011, le Nouvel An juif débute le 28 septembre. Retour sur les célébrations, traditions et rites de la nouvelle année dans le judaïsme.

Le premier et deuxième jour du mois de Tichri, septième mois du calendrier hébraïque, est célébré le Nouvel An juif ou Rosh Hashana, également appelé « fête des trompettes » : le Shofar, corne de bélier, sonne dès la prière du matin à la synagogue, en souvenir de l’épisode biblique au cours duquel Abraham sacrifia un animal à la place de son fils Isaac. Il pourra sonner près de cent fois, les sons longs alternant avec les sons courts, évoquant les sanglots du repentir pour les uns, la mise en alerte, la "convocation" pour les autres.

Que signifie le Nouvel An juif ?

Passage à la nouvelle année, Rosh Hashana est aussi le jour du jugement de la Création et du couronnement de Dieu comme Roi de l'Univers. Il s’agit d’une fête plus solennelle que joyeuse qui ouvrira, en septembre 2011, l’an 5772 du calendrier hébraïque.

Le 28 septembre au soir, un premier « Seder » ou repas cacher, véritable festin dans les communautés sépharades, marquera le début des festivités du Nouvel An. Un deuxième repas en marquera la fin le lendemain. Le troisième jour est en principe un jour de jeûne. Les deux premiers jours sont des jours chômés pour les communautés juives, qui se consacrent exclusivement à cette célébration afin de se souhaiter la bonne année (Shana Tova) dans le respect des rites.


Selon la tradition, de grands événements se sont produits à Rosh Hashana : la création du monde, la naissance des patriarches Abraham, Isaac, Jacob, les destructions du Temple, la conception d’enfants issus de femmes stériles de la Bible, la libération de Joseph des prisons égyptiennes, la fin du travail forcé des Hébreux sous le joug des Egyptiens... et un jour le Jugement Dernier, et la résurrection des morts.

Loin de la Saint-Sylvestre, une fête grave et solennelle

Les communautés sont invitées, à l’occasion de la nouvelle année, à faire le bilan de l’année écoulée, et à faire pénitence dans l’attente de Yom Kipour, le « Grand Pardon », célébré dix jours plus tard : dix jours pour les « moyens », la catégorie de personnes se situant entre les justes et les mécréants, pour faire le point sur leurs actions, reconnaître leurs torts et prendre de nouvelles résolutions pour l’année qui commence !

Les cérémonies à la synagogue sont empreintes de solennité et se déroulent sous le signe du blanc, symbole de pureté : les étoffes enveloppant les rouleaux de la Torah, la tenture de l’armoire sainte et du pupitre sont blanches. Un fidèle sonnera le shofar à plusieurs reprises, afin d’éveiller les consciences et de les inviter au repentir. Les poèmes spécialement composés et prières liturgiques sont d’une grande richesse.

Plus populaire, la cérémonie du Tashlikh : on vide ses poches dans un cours d’eau le premier jour de la fête en fin d’après-midi, comme pour se délester de ses péchés et de ses fautes au fond de la mer. On peut aussi, à titre symbolique, secouer son mouchoir au-dessus de l’eau ou y jeter une pierre.


Les autres noms du Nouvel An

Entre célébration de la nouvelle année et repentance, les fêtes du Nouvel An empruntent aussi d’autres noms : « Yom Terou’a », ou Jour de la Sonnerie, en référence au Shofar, dont la solennité appelle à l’introspection et au bilan de ses actions. « Yom HaDin » ou Jour du Jugement, car la repentance de l’humanité prépare au pardon du Créateur, Yom Kipour, célébré 10 jours plus tard. Puis, « Yom HaZikaron » ou Jour du souvenir du sacrifice avorté d'Abraham.

Enfin, « Rosh Hashana », littéralement «Tête de l’année ».

Le repas, ou Seder

Un grand festin marque le début des célébrations du Nouvel An. A chacun des mets cacher, sa bénédiction, car tous proviennent de la terre, de l’arbre, ou sont d’origine animale. Il est d’usage de commencer le repas par des légumes et fruits nouveaux, comme les dattes de l’année, pour marquer le début d’un nouveau cycle. Le miel est présent à table, pour adoucir l’année à venir. On sert des pommes, éventuellement trempées dans le miel, pour que la famille bénéficie d’une année paisible (il s'agit du seul rite alimentaire obligatoire dans les communautés ashkénazes) . Pour la prospérité, grenades et pois sont associés au menu. On bénit une tête de poisson, qui inscrit Israël en « tête des nations »

Selon les régions et diasporas, d’autres aliments entrent dans la composition du repas, coing, citrouille, jujube, citronnelle, épinards, blettes, poireaux… et graines de sésame qui enroberont les pommes au miel.

Le repas s’accompagne de bénédictions dont celle de Chéhé’Héyanou, qui remercie le Créateur pour les fruits nouveaux que l’arbre procure, pour avoir permis à chacun de naître et vivre jusqu’à ce jour et pour quérir son aide pour continuer à croître sans péché.


pessah-2009-056.jpg

 

 


 

 

 

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans QUE JE T'AIME ISRAËL
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 09:09

 

beautiful-waterfalls

 

 

Heureux bonjour,

 

 

 

Du coeur de L'Eternel coule un fleuve d'amour infini,

 

plus grand que tous les océans, plus fort que la tempête,

 

plus précieux que le diamant, plus doux que le miel !

 

Celui qui vient boire à ce fleuve sera transformé,

 

Rien n'est plus important que de plonger dans ce fleuve,

 

pour y trouver la vie !

 

Ton âme sera alors rafraîchie, et tu seras restauré dans tout

 

ton être.

 

Comment accéder à ce fleuve ?

 

Il nous faut mourir à nous-même, accepter de se laisser modeler

 

par Le Père, tout Lui donner sans rien retenir.

 

"Aujourd'hui mon ami(e), enveloppe toi de Son manteau d'amour ;

 

mets sur ta tête le casque du salut ;

 

prend dans tes mains la Parole de D.ieu et proclame

 

Ses vérités, Ses merveilles !"

 

N'allons pas vers les choses du néant, car nous serons

 

nous-mêmes des néants, mais allons dans le fleuve

 

de D.ieu, car là où est cette eau, tout être deviendra

 

saint, et vivra éternellement."

 

 

  ©Lysdesaron

 

orphelinat Lysdesaron du Cameroun

http://fondationlysdesaron.over-blog.net/  PICT0187

 

 

Partager cet article

Published by Lys de Saron - dans PENSEES JOURNALIERES
commenter cet article

Options


 

L'Eternel est mon Berger: je ne manquerai de rien.

Il me fait reposer dans de verts pâturages,

Il me dirige près des eaux paisibles.

Il retaure mon âme


PSAUMES 23:1-3



 


 

 


 


Toi qui es dans la détresse

Ton coeur est brisé
Ecris-moi
Je te répondrai avec l'aide de D.ieu 



 


 


 

 

 

 

 

 

associations et organisations

 


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog