Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mirella Lysdesaron
  • Mirella Lysdesaron
  • : L'Eternel est mon Père ! Aimer est le plus joli verbe, il ne faut pas l'abimer
  • Contact

  • Mirella
  • D'origine italienne,  maman de plusieurs trésors,  amoureuse de Yeshoua notre Seigneur.
 J'aime écrire des poésies,  peindre,  faire du sport. 
 J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes
  • D'origine italienne, maman de plusieurs trésors, amoureuse de Yeshoua notre Seigneur. J'aime écrire des poésies, peindre, faire du sport. J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes

ORPHELINAT LYSDESARON





L'Eternel rend justice aux orphelins
Ne les oublions 
pas !







                                                                                                                                         

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module

Recherche

En vrac

 

 


 

 

 Il y a     personne(s) sur ce blog


 

 

 

  COMPTEUR DE VISITES

 

   

  

 


 


Tu peux déposer dans ce livre ton message d'or

 


 

 

 


 


 

 Discussion en direct avec  Lys de Saron par ce mini-tchatch

 



 

Archives

Shalom !


Cantique de David. L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours




29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 00:00

 israel-20boy-20and-20flag-thumb.jpg

 

Une seule personne osera se dresser courageusement contre la tendance

défaitiste qui s’est emparée des Hébreux : Myriam, la propre fille d’Amram !

Agée de six ans à peine, elle refuse de voir ses parents se soumettre

au terrible décret de Pharaon.

Malgré son jeune âge, elle savait parfaitement ce qu’elle faisait : elle œuvrait

afin d’éveiller les femmes juives à la révolte contre Pharaon.
Amram se laissera convaincre par les arguments de sa fille, et fera

revenir sa femme sous le dais nuptial pour un remariage dans lequel

la fille et le garçon d’honneur n’étaient autres que Myriam et son jeune

frère Aaron.

La décision fera alors boule de neige, et tous les Hébreux décideront de suivre

 son exemple. Myriam ne doutera jamais, elle était confiante dans la réussite

de son projet.
Et de fait, l’Histoire lui donnera raison. Moise naitra, Bitya la propre fille

de Pharaon, attendrie par ce bébé, décidera de l’adopter et ce en

violation flagrante du décret de son père. Considéré comme le petit-fils adoptif

de Pharaon, ce nouveau-né grandira comme un prince et sera appelé ensuite

à délivrer le peuple hébreu du joug de l’esclavage. 
Encouragée par ce premier succès, Myriam mettra en place

un grand projet : persuader une à une les femmes juives de ne pas céder

aux dictats de Pharaon.

Très vite, elle s’imposera comme l’un des leaders de cette génération,

au même titre que Moïse et Aaron, Elle convaincra les femmes de continuer

à enfanter dans les vergers hors de leurs maisons, et de faire grandir

les enfants dans des lieux cachés. Sous l’influence de Myriam, les épouses

ne se contenteront pas de tenir bon elles-mêmes, mais insuffleront courage

et détermination à leurs maris déjà accablés par le dur labeur imposé

par les Égyptiens.
Il nous faudra aussi surmonter une marée de préjugés pour rendre

justice à l’action d’une femme. Il faut dire que l’opinion est souvent ignorante

et qu’elle peut être facilement retournée. Il y a des grandeurs que l’on

ne reconnaît que 20 ans plus tard, quand celui qui en a été l’ouvrier

ardent est dans la tombe et que seule une poignée de ses contemporains

l’ont reconnu à sa juste valeur. Nous avons besoin de pouvoir nous identifier

à celui qui agit. Il est essentiel que nous puissions adhérer à une valeur

pour souligner le courage d’une femme qui a voulu se rebeller face

 à l’adversité.

S’il n’y a pas de valeur, il n’y a pas de courage, mais une témérité fanatique

et imbécile. Celle, ici, qui dénonce la résignation, le défaitisme et qui a la foi

et le courage de mener à terme ce qu’elle considère comme un devoir,

mérite notre reconnaissance. D’autres à sa place auraient certainement

jeté l’éponge et renoncé. Notre mauvaise conscience est aussi là pour nous

dire qu’en tout temps nous avons lâchement choisi la facilité, l’inconscience

et l’irresponsabilité. Encore heureux qu’il y ait des êtres qui sauvent

l’honneur d’une humanité assoupie, bêlante et conformiste !

Au moins, on peut ne pas désespérer de l’homme.
Nous pouvons admirer ceux qui, comme Myriam, ont tenté de faire descendre

sur Terre l’Amour et la Paix, ceux qui ont œuvré pour offrir aux Hébreux

une Liberté inconditionnelle et le choix responsable de leur destin, ceux qui n’ont

eu de cesse de contribuer à la délivrance, à la naissance du peuple choisi

par D’…, au printemps des libertés de l’humanité.

Pour toute infos sur ce message, voyez avec l'auteur au lien ci-dessous :

http://www.terredisrael.com/infos/?p=34351

 

0705201014202071582846.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lys de Saron - dans QUE JE T'AIME ISRAËL
commenter cet article

Commentaires

Claudine MICHAU 29/04/2011 14:13


coucou Mirella?
Peux-tu me rappeler, où dans la BIBLE, l'on trouve l'histoire de MYRIAM avant la venue de MOÏSE? Myriam réconciliant ses parents ... ??J'ai comme les Béréens, essayé de vérifier ces dires, mais je
n'ai pas trouvé de réponse ... l'on parle dans la Bible que de MYRIAM, soeur ainée de MOÏSE ET D'AARON, qui surveilla son petit frère dans sa caisse en papyrus jusqu'à ce qu'il fut recueilli par la
fille de pharaon, puis l'on cite ses chants et ses danses après la traversée de la mer rouge, puis sa critique sur son frère MOISE pour laquelle elle fut frappée de lèpre, puis sa mort à QADESH
avant l'arrivée des israélites en Canaaan ( Exode 2,4.7-8 ; 15,20-21; nombres 12; 20-21)
Mais nulle-part je ne vois ce que tu cites, peux-tu m'éclairer, s'il-te-plaît ? Merci.


Lys de Saron 29/04/2011 23:30



Shalom ma soeur ,  oui tu as raison ce n'est pas dans la Bible , je pense qu'il faut écrire à notre frère Juif, et lui poser la question, car il saura mieux te répondre que moi


Shabbat Shalom



Options


 

L'Eternel est mon Berger: je ne manquerai de rien.

Il me fait reposer dans de verts pâturages,

Il me dirige près des eaux paisibles.

Il retaure mon âme


PSAUMES 23:1-3



 


 

 


 


Toi qui es dans la détresse

Ton coeur est brisé
Ecris-moi
Je te répondrai avec l'aide de D.ieu 



 


 


 

 

 

 

 

 

associations et organisations

 


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -