Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mirella Lysdesaron
  • Mirella Lysdesaron
  • : L'Eternel est mon Père ! Aimer est le plus joli verbe, il ne faut pas l'abimer
  • Contact

  • Mirella
  • D'origine italienne,  maman de plusieurs trésors,  amoureuse de Yeshoua notre Seigneur.
 J'aime écrire des poésies,  peindre,  faire du sport. 
 J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes
  • D'origine italienne, maman de plusieurs trésors, amoureuse de Yeshoua notre Seigneur. J'aime écrire des poésies, peindre, faire du sport. J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes

ORPHELINAT LYSDESARON





L'Eternel rend justice aux orphelins
Ne les oublions 
pas !







                                                                                                                                         

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module

Recherche

En vrac

 

 


 

 

 Il y a     personne(s) sur ce blog


 

 

 

  COMPTEUR DE VISITES

 

   

  

 


 


Tu peux déposer dans ce livre ton message d'or

 


 

 

 


 


 

 Discussion en direct avec  Lys de Saron par ce mini-tchatch

 



 

Archives

Shalom !


Cantique de David. L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours




17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 00:00

 0705201014202071582846-copie-1.jpg

 

 

C'est de toute son âme que le peuple juif aspire depuis des millénaires à sortir enfin

de ces profondes ténèbres des nations où il a été dispersé.

Ce sont ces mêmes nations d'où ils sont actuellement en train de sortir depuis

quelques décennies, qui veulent dévorer le pays qui leur a été promis.

Ce peuple aspire au rétablissement promis par D.ieu.

Sorti tout droit de plusieurs tentatives ratées d'annihilation de la race juive,

ce peuple va bientôt voir une grande lumière qui va resplendir :

"Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière; sur ceux qui

habitaient le pays de l’ombre de la mort une lumière resplendit." (Esaïe 9:2).

Tourmenté, ce peuple de Dieu oublie que c'est la lumière qui dévore les ténèbres

et non l'inverse. Il suffit de s'en convaincre pour allumer une toute petite bougie

dans une immense salle obscure. Les ténèbres, si grandes soient-elles, sont obligées

de fuire devant ce petit éclairage produit par une simple bougie.

C'est la hatikvah, l'espérance d'Israël que nous voyons transparaître dans ce mois

hébraïque de Kislev qui débute le 8 novembre 2010 et se terminera le 7 décembre 2010.

La fête de Hannoukah sera célébrée le 25 du mois de Kislev et la lumière deshannoukiot (les chandeliers à 9 branches) seront allumées dans toutes les maisons juives et les synagogues dans le monde, la première bougie le 24 kislev au soir (le 1er décembre 2010) et la dernière le 1er Tevet 5771 (le 8 décembre 2010).

La première apparition de la lumière dans la Bible est connue en Genèse 1 : 

« 1 Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. 2  La terre était informe et vide:

il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus

des eaux. 3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. »

Cette lumière qui en hébreu se dit "Or" est plus qu'une simple lumière physique. C’est entre autre à cause de la fête de Hannoukah que l’on dit d'ailleurs de ce 9ème mois du calendrier biblique qu’il est le mois de la lumière.

Dans ce chant messianique connu de Hannoukah « Maoz Tsour Yeshouati » on se plaît

à relever ce jeu de mot « la lumière qui se lève (KISLEV) sur Israël » 

Le nom de Kislev « sa confiance » n'apparaît qu'assez tardivement dans la Bible hébraïque :

 c'est au mois de kislev que Néhémie, dans sa vingtième année de service à Suse,

est informé par son frère Hanani de la situation désastreuse de sa Jérusalem natale

(Néhémie 1:1-2) et c'est au quatrième jour du neuvième mois, en kislev, que la Parole de Dieu

 est adressée à Zacharie (Zacharie 7:1). Kislev semble dériver de la racine כסל K-S-L

signifiant « espoir », et exprimerait selon la tradition, l'espoir de pluies abondantes

en hiver. La tradition juive dit que Noé quitta la sécurité de l’arche et réintégra le monde

le 28ème jour du mois de Hechvan (mois qui précède Kislev dans le calendrier hébraïque).

Il contempla une désolation immense, totale et indescriptible. D.ieu le fortifia et lui rappela

son alliance par un arc en ciel, le premier jour de Kislev, en le bénissant, lui et sa famille.

C'est au septième jour du neuvième mois que le roi Joachim brûle

 un rouleau dicté à Baruch ben Neria par le prophète Jérémie

sans s'émouvoir de son contenu (Jérémie 26:9 & suiv.) et c'est

au vingt-quatrième jour de ce mois qu'Aggée assiste aux travaux

 de fondation du sanctuaire du Second Temple de Jérusalem

(Aggée 2:18.)

Kislev est cependant principalement associé à la fête de

Hanoucca depuis le temps des Maccabées. C'est en kislev

que commencent les persécutions séleucides contre les juifs

et c'est surtout un 25 kislev que les révoltés hasmonéens

reprennent possession du Temple de Jérusalem qu'ils purifient

et font revenir au culte judaïque, trois ans exactement après

sa profanation. 

La lumière créée par Dieu au début de la création se dit ore אור lumière, jour,

point du jour, matin, clair, sérénité, luminaire, lumineux, espérance, fleuve.

La racine primaire est dans le sens d’éclairer, luire, clarté, briller, majestueux.

Être ou devenir brillant, devenir clair, s’éclaircir. (Hiphil) répandre la clarté, éclairer 

1b1) devenir lumière: le jour qui paraît ; la lumière du soleil, allumer, brûler

 

La lumière créée sépare les ténèbres en les « brûlant ».

Ces ténèbres ne supportent pas la clarté et quand c’est Dieu qui éclaire de sa lumière,

les choses bougent inéluctablement. C’est ce que nous allons voir avec Néhémie et Zacharie.

Le mois de  כסלו  Kislev est constitué des lettres hébraïques suivantes :

כ Kaf : paume ou creux de la main, cuiller, coupe, pelle VN 20

ס Sameh : soutenir, fortifier, renforcer, appuyer, reposer VN 60

ל Lamed : enseigner, apprendre, conduire VN 30

ו  Vav : clou VN 6

 

- Avec la lettre KAF, on y retrouve la première des choses à faire nous concernant :

ouvrir nos mains languissantes pour recevoir de Dieu quelque chose (valeur numérique

20 de 2 alliances, deux peuples juifs et gentils, fortifiée, décuplée par 10 le chiffre de

Yeshoua la Main de Dieu « le Yod »)

- La deuxième lettre SAMEH constitue le moyen pour y parvenir: se reposer en Dieu, être

soutenu et fortifié, renforcé pour accomplir une tâche ;

- La troisième lettre est le comment, une confirmation de l’Esprit Saint par l’enseignement,

la conduite par Dieu dans ce qui est décidé ;

- La dernière lettre indique qu’il y a un prix à payer pour accomplir cette tâche :

le prix de l’agneau de Pessah, la croix de Golgotha où tous les péchés du peuple ont été

« roulés » 

« Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait

conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince

de leur salut. » (Hébreux 2:10)

Au mois de Kislev, deux prophètes Néhémie et Zacharie reçoivent de Dieu une parole

qui doit les guider dans ce qui doit être fait pour sortir de la captivité et rebâtir Jérusalem.

Tous deux ainsi que tout le peuple qui est resté, se trouvent dans une situation

désespérée d’abandon.

Néhémie 1:1  « Paroles de Néhémie, fils de Hakalia. Au mois de Kislev, la vingtième

année, comme j’étais à Suse la citadelle… »

Zacharie 7:1  « La quatrième année du roi Darius, la parole du SEIGNEUR parvint

à Zacharie, le quatrième jour du neuvième mois –– le mois de Kislev. »

Tous deux reçoivent un indicible sentiment que Dieu a le désir de rebâtir sa ville Jérusalem. 

Pour Néhémie, une profonde effusion de l’Esprit est sur lui au point de pleurer pour la

Ville et pour le peuple « 4  Lorsque j’entendis ces paroles, je m’assis et je me mis à pleurer. »

 

Le Fils de Dieu Lui-même, Lui qui a envoyé son Esprit sur Néhémie

et sur Zacharie, Yeshoua pleura de même pour les mêmes raisons :

"41 Comme il approchait de la ville, Jésus, en la voyant, pleura sur elle, 42 et dit:

Si toi aussi, au moins en ce jour qui t’est donné, tu connaissais les choses qui appartiennent

à ta paix!

Mais maintenant elles sont cachées à tes yeux. 43  Il viendra sur toi des jours où tes

ennemis t’environneront de tranchées, t’enfermeront, et te serreront de toutes parts;

44  ils te détruiront, toi et tes enfants au milieu de toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre

 sur pierre, parce que tu n’as pas connu le temps où tu as été visitée. » (Luc 19 :44)

Pour Zacharie on peut lire plus loin en effet ces paroles d’amour de Dieu pour sa Ville

 « 2  Ainsi parle l’Eternel des armées: Je suis ému pour Sion d’une grande jalousie,

et je suis saisi pour elle d’une grande fureur. 3  Ainsi parle l’Eternel :

Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville

fidèle, et la montagne de l’Eternel des armées montagne sainte. » (Zacharie 8 :2-3)

Le mois de Kislev nous rappelle avec la fête de Hannoukah qui vient que Dieu a des projets

 pour sa Ville de Jérusalem et pour son peuple Israël. C’est là qu’Il vient pour habiter à

Sion et aucune nation ne pourra l’y empêcher.

 

L’Eternel est déjà à Sion : 

Psaumes 9:11 "Chantez à l’Eternel, qui réside en Sion,

Publiez parmi les peuples ses hauts faits!" 

L’Eternel ramènera tous les juifs à Sion

Psaumes 14:7 "Oh! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël? Quand l’Eternel ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira."

L’Eternel veut bâtir Jérusalem, Sion

Psaumes 51:18  "Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, Bâtis les murs de Jérusalem!"

Psaumes 53:6  "Oh! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël? Quand Dieu

ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira." 

La confiance sera notre force

Psaumes 65:1 "Au chef des chantres. Psaume de David. Cantique. (65-2) Avec confiance,

ô Dieu! on te louera dans Sion, Et l’on accomplira les voeux qu’on t’a faits."

Dieu délivrera Israël

Psaumes 69:35 "Car Dieu sauvera Sion, et bâtira les villes de Juda; On s’y établira,

et l’on en prendra possession"

Israël est et restera indivisible : l’héritage de Dieu

Psaumes 74:2  "Souviens-toi de ton peuple que tu as acquis autrefois, Que tu as racheté

comme la tribu de ton héritage! Souviens-toi de la montagne de Sion, où tu faisais

ta résidence"

 

AMEN ! 

Beth Yeshoua (site http://www.bethyeshoua.org/.)

E-mail: johan2610@live.fr

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lys de Saron - dans QUE JE T'AIME ISRAËL
commenter cet article

Commentaires

Options


 

L'Eternel est mon Berger: je ne manquerai de rien.

Il me fait reposer dans de verts pâturages,

Il me dirige près des eaux paisibles.

Il retaure mon âme


PSAUMES 23:1-3



 


 

 


 


Toi qui es dans la détresse

Ton coeur est brisé
Ecris-moi
Je te répondrai avec l'aide de D.ieu 



 


 


 

 

 

 

 

 

associations et organisations

 


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -