Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Mirella Lysdesaron
  • Mirella Lysdesaron
  • : L'Eternel est mon Père ! Aimer est le plus joli verbe, il ne faut pas l'abimer
  • Contact

  • Mirella
  • D'origine italienne,  maman de plusieurs trésors,  amoureuse de Yeshoua notre Seigneur.
 J'aime écrire des poésies,  peindre,  faire du sport. 
 J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes
  • D'origine italienne, maman de plusieurs trésors, amoureuse de Yeshoua notre Seigneur. J'aime écrire des poésies, peindre, faire du sport. J'ai un grand amour pour Israël et pour l'Afrique, et je suis la coordinatrice de la fondation lysdes

ORPHELINAT LYSDESARON





L'Eternel rend justice aux orphelins
Ne les oublions 
pas !







                                                                                                                                         

Titre de votre faux 2ème module

contenu html de votre faux 2ème module

Recherche

En vrac

 

 


 

 

 Il y a     personne(s) sur ce blog


 

 

 

  COMPTEUR DE VISITES

 

   

  

 


 


Tu peux déposer dans ce livre ton message d'or

 


 

 

 


 


 

 Discussion en direct avec  Lys de Saron par ce mini-tchatch

 



 

Archives

Shalom !


Cantique de David. L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j'habiterai dans la maison de l'Éternel Jusqu'à la fin de mes jours




28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 21:22



Voici un extrait d’un des livres de Norbert Lieth parlant d’Israël, qui est une nécessité
pour le salut du monde.

 

« Balak avait promis à Balaam une riche récompense, en échange de la malédiction
à prononcer sur Israël.

Or, ce ne furent point des mots de malédiction qui émanèrent de la bouche de Balaam,
mais des paroles de bénédiction :

« Balaam prononça son oracle, et dit :

Balak m’a fait descendre d’Aram, le roi de Moab m’a fait descendre des montagnes
de l’Orient.

Viens, maudis-moi Jacob !

Viens, soit irrité contre Israël !

Comment maudirais-je celui que D.ieu n’a point maudit !

Comment serais-je irrité quand l’Eternel n’est point irrité ?

Je le vois du sommet des rochers, je le contemple du haut des collines :

C’est un peuple qui a sa demeure à part, et qui ne fait point partie

Des nations.

Qui peut compter la poussière de Jacob, et dire le nombre du quart d’Israël ?

Que je meure de la mort des justes, et que ma fin soit semblable à la leur !

Balak dit à Balaam :

Que m’as-tu fait ?

Je t’ai pris pour maudire mon ennemi, et voici, tu le bénis !

Il répondit, et dit :

N’aurai-je pas soin de dire ce que l’Eternel met dans ma bouche ? »

 

Nombres 23 : 7 – 12

 



Pourquoi Balaam ne parvint-il pas à maudire le peuple d’Israël ?

Parce que ce peuple bénéficie d’une position privilégiée, à tout jamais !

En effet, il existe une nuance fondamentale entre la position privilégiée de ce peuple,
et le comportement ponctuel de ce dernier.

Ce qui prime aux yeux de l’Eternel, c’est la vocation d’Israël :

Jésus, Le Seigneur des seigneurs !

Quand à l’attitude du peuple Juif envers D .ieu et Ses commandements,
celle-ci laissa souvent à désirer, au point que D.ieu dut, à maintes reprises,
le réprimander ou le punir.

Cependant, D .ieu ne lui contesta jamais sa qualité de peuple élu, choisi d’entre
 toutes les nations de la terre.

« C’est un peuple qui a sa demeure à part, et qui ne fait point partie des nations. »

 

Nombres 23 : 9

 

Lorsque Balaam perçut l’irrévocabilité de l’élection du peuple Hébreu,

Ainsi que de celle des bénédictions divines qui lui sont acquises, il s’exclama :

« … Que ma fin soit semblable à la leur ! »

Les promesses acquises à Israël, le sont également à ceux et à celles, qui marchent,
décidés, dans la lumière de Jésus-Christ.

 

Norbert Lieth

 

Que Le D.ieu d’Israël vous garde dans Sa tendre main !

 

Shalom

 

©Lysdesaron

Partager cet article

Repost 0
Published by Lys de Saron - dans QUE JE T'AIME ISRAËL
commenter cet article

Commentaires

Options


 

L'Eternel est mon Berger: je ne manquerai de rien.

Il me fait reposer dans de verts pâturages,

Il me dirige près des eaux paisibles.

Il retaure mon âme


PSAUMES 23:1-3



 


 

 


 


Toi qui es dans la détresse

Ton coeur est brisé
Ecris-moi
Je te répondrai avec l'aide de D.ieu 



 


 


 

 

 

 

 

 

associations et organisations

 


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -